Play, la série doc au coeur des métiers de la création du jeu vidéo

Disponible le 17 avril à 18.00 sur france.tv slash

Avec cette nouvelle collection documentaire, France TV Slash propose de pénétrer les coulisses de la création du jeu vidéo et l'effusion créatrice qui l'accompagne. Elle met en lumière celles et ceux qui se cachent derrière le seul nom d'un jeu, et à l’honneur la pluralité des métiers de la création du jeu vidéo… et pourquoi pas, suscitera des vocations. 

Avec plus de 180,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2021 (Newzoo) et 5,6 milliards d’euros en France (SELL, 2021), le jeu vidéo est la première industrie culturelle au monde. ​Plus de 70 % des Français jouent en 2020. Pourtant, le backstage et les métiers du jeu vidéo demeurent encore peu connus du grand public. De nombreux mystères et idées reçues entourent encore aujourd'hui la conception et la production des blockbusters mondiaux comme des productions plus confidentielles et engagées. ​

PLAY > propose de découvrir cet envers du décor, de passer derrière les écrans, les personnages, les levels, les routines et les scénarios. Quelles sont les personnes qui œuvrent à la création de ces jeux ? Comment fonctionnent et s’organisent des mastodontes et d'autres studios, eux indépendants, plus petits ? De quelle manière les cerveaux et les petites mains du jeu vidéo créent-ils de futures expériences ? Comment leurs histoires personnelles et leurs sensibilités influencent-elles également le processus de création du prochain hit mondial ? ​

 

Une collection documentaire en 5 épisodes, un épisode = un métier

#1 - Olivier Derivière, compositeur de musique de jeux vidéo

Pour comprendre le métier de compositeur de musique de jeux vidéo, PLAY> part à la rencontre d'Olivier Derivière, compositeur français depuis près de 20 ans. Olivier Derivière est l'un des rares compositeurs de musique de jeux vidéo qui soit également un joueur aguerri. De fait, sa composition musicale entre intuitivement en collusion avec l'expérience des joueur.se.s et sa création de devenir une signature pour les productions internationales auxquelles il collabore.

#2 - Yoan Fanise, game designer

Remonter à la naissance d’un jeu vidéo et comprendre comment il a été pensé, c’est se plonger dans la tête du game designer. Dans cet épisode, c’est dans celle de Yoan Fanise que nous nous immisçons. Au moment de notre tournage, le jeu Road 96 est en cours d'élaboration. Nous découvrons l’équipe du studio montpelliérain DigiXart à un moment clef :  ils doivent adapter le jeu pour sa sortie sur de nouvelles consoles. Et tout doit être vérifié, testé…  DigiXart est un petit studio indépendant d’une quinzaine de personnes, qui travaille essentiellement avec des jeunes sorti.e.s d’école. Un véritable parti pris pour Yoan qui lui permet  d’être aux aguets sur les nouvelles tendances.

#3 - Diane Landais, programmeuse

« Faire des jeux plus personnels et plus intimes »... un challenge pas simple quand on souhaite percer dans le milieu très compétitif et sélectif du jeu vidéo. Pourtant, c’est avec cette conviction chevillée au corps que Diane Landais, une programmeuse de 29 ans s’est imposée avec son studio Accidental Queens. Son jeu A Normal Lost Phone, conçu lors d’une game jam, a remporté tous les suffrages en même temps qu’il était propulsé sur le devant de la scène française et internationale. Il sera l’un des jeux indépendants français les plus vendus de la décennie. À la rencontre de  Diane Landais, en nous plongeant dans son univers, nous comprenons comment sont créés des jeux vidéo axés sur des sujets de sociétés comme le genre et la transidentité.

#4 - Kévin Roger, directeur de l’animation

Jouer, c’est aller au contact. Kévin Roger le sait bien puisque ce directeur de l’animation doit imaginer et créer les mouvements des personnages en s’inspirant d’un jeu d’art martial chinois, le pak-mei. Nous découvrons Kévin en train de diriger un comédien, bardé de capteurs, lors d’une session de motion capture. Ensemble, ils finalisent le jeu Sifu, dernier né du studio Sloclap, spécialisé dans les jeux de combats. Les personnages, les caméras, les objets…, chacun des mouvements est pensé, décortiqué, analysé, reproduit et mis en scène. Retranscrire et animer le mouvement humain avec réalisme et fluidité, c’est un travail de modélisation proche du travail d’orfèvre. Et pour Kévin, il n’y a jamais de limite !

#5 - Élodie Jean, graphiste

Chaque détail compte pour que l’expérience du joueur soit la plus immersive possible. C’est le travail méticuleux, presque invisible et pourtant fondamental qu’Élodie Jean réalise quotidiennement. Cette environment artist / graphiste travaille pour le studio lyonnais Kylotonn. Avec son équipe, elle modélise les décors de gros titres du jeu de course automobile, dont WRC, licence officielle du Championnat du monde des rallyes. Dans la rue, devant son ordinateur, en train de jouer, son œil scrute toujours le moindre détail de route, de décor… Rien ne lui échappe

5 x 11 min

Une série écrite par Matt Giordano

Une réalisation Julian Fenard et Ismaël Joffroy Chandoutis

Une production France TV Studio avec la participation de France Télévisions

ID de la video FTV Preview
Anne REVERBERI
Direction Communication des offres de France Télévisions